Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 11:29

  Genèse Chapitre 27

 6 Rébecca dit à Jacob son fils : « Voici que j'ai entendu ton père parler à Esaü ton frère ; il lui disait : 7“Apporte-moi du gibier et prépare-moi un mets pour que j'en mange. Je te bénirai en présence du SEIGNEUR avant de mourir.” 8Maintenant, mon fils, écoute-moi et fais ce que je t'ordonne : 9va donc au troupeau, prends-y pour moi deux beaux chevreaux, et j'en préparerai pour ton père un mets comme il l'aime. 10Tu l'apporteras à ton père, et il mangera pour te bénir avant sa mort. »  

11Jacob répondit à Rébecca sa mère : « Si mon frère Esaü est un homme velu, moi je n'ai pas de poil. 12Il est possible que mon père me palpe et me considère comme un imposteur. J'attirerais sur moi une malédiction et non une bénédiction. » 13— « Vienne sur moi ta malédiction, mon fils, lui dit sa mère. Ecoute-moi seulement, va me prendre ce que je t'ai dit. » 14Il alla prendre les chevreaux et revint à sa mère qui prépara un mets comme son père l'aimait. 15Rébecca prit ensuite les vêtements d'Esaü son fils aîné, les plus précieux qu'elle avait avec elle à la maison, et elle en revêtit Jacob son fils cadet.  

16Elle recouvrit de peau de chevreau ses mains et la partie lisse de son cou. 17Dans les mains de son fils Jacob, elle déposa le mets et le pain qu'elle avait préparés.  

18 Jacob  entra chez son père et dit : « Mon père ! » — « Me voici, répondit-il ; qui es-tu, mon fils ? » 19Jacob dit à son père : « Je suis Esaü ton aîné. J'ai fait ce que tu m'as dit. Lève-toi, je t'en prie, assieds-toi et mange de mon gibier pour me bénir toi-même. » 20Isaac répondit à son fils : « Comme tu as vite trouvé, mon fils ! » — « C'est que le SEIGNEUR ton Dieu m'a porté chance. » 21Isaac dit alors à Jacob : « Viens plus près, mon fils, que je te palpe. Es-tu bien mon fils Esaü ou non ? » 22Jacob s'approcha de son père Isaac, qui le palpa et dit : « La voix est celle de Jacob, mais les mains sont celles d'Esaü. » 23Il ne le reconnut pas car ses mains étaient velues comme celles d'Esaü son frère ; il le bénit.  

24Il lui dit : « C'est bien toi, mon fils Esaü ? » — « C'est moi », répondit-il. 25Il reprit : « Sers-moi, mon fils, que je mange du gibier et que je te bénisse moi-même. » Jacob le servit et il mangea ; il lui apporta du vin et il but. 26C'est alors que son père Isaac lui dit : « Viens donc plus près et embrasse-moi, mon fils. »

 AU Moyen Age le récit est exposé

 ConsulterElementNum ben et ainesse.jpgMiniature représentant la bénédiction et rappelant la vente du droit d’aînesse, qui semble justifier la bénédiction. Noter l’absence de Rebecca

 

 

 

 

 

 

 

 






monreale-jacob 1.jpg

Mosaïque de Monreale 12e s.

            Isaac demande à Esaü d’aller à la chasse,  Isaac n’est pas aveugle, Rebecca a entendu

            Reconnaissance par Isaac. Que tient Rebecca ? un vase précieux, sacré

monreale jacob 2.jpg

 

 




 

 

 

 

 



Fresque église d’Assise par Giotto 1290 giotto isaac bénissant jacob, isaac blessing jacob.jpg

            Jacob et Rebecca devant Isaac, ils sont à égalité, bien noter la peau qui recouvre mains et cou de Jacob

            Isaac refuse Esaü , toujours présence de Rebecca

 

 

giotto isaac bénissant jacob isaac blessing jacob.jpg

miniature.jpg



Enluminure sur vélin; par Michiel en 1332, manuscrit "Den Haag, MMW, 10 B 21" ; Bibliothèque royale , La Haye
Miniature  qui montre comment la représentation se standardise : Rebecca organise, Jacob se fait reconnaître, Isaac donne sa bénédiction

 

 

 

 

 



REPRESENTATION EPOQUE CLASSIQUE

 

1 La reconnaissance

 Rembrandt.jpg

FLINCK, Govert  1615-1660   élève de Rembrandt portraitiste
             1638   117x141  Rijksmuseum, Amsterdam

            La scène est ramassée, intimiste, Rebecca au centre  A la fois reconnaissance et bénédiction

 



 

Ribera.jpg

 

RIBERA, Jusepe de  1637  110x290  Prado

            Contre plongée, Rebecca nous prend à témoin.

Nature morte à droite, Esau à gauche vient perturber la scène

            Tout est dans le jeu des mains. Jacob au milieu semble peu autonome et peu concerné


 

 Stom louvre sd 97 133.jpg

 

STOMER Matthias 133x98 Louvre

            Abandon de toute narration.  Le tragique du père, l’attente du fils, lumière cachée comme Dieu  

 

 

 

 

 

 

 

2 La bénédiction

 

Jan SANDERS van Hemessen 1500 1566 Anvers jansandersvanhemessen_isaacblessingjacob.jpg
 Isaac bénissant Jacob (1551, Suède, Oesterby)

Il agrandit les personnages, qui, par des effets de lumière et par des raccourcis, donnent l'impression de bondir hors du tableau. La position de Rebecca est incompréhensible

 


 

Nicolas Guy Brenet 1768 los angeles 54 65.jpg

 

 



Nicolas Guy BRENET  1728 1792 élève de Boucher, précurseur de David

            1768   54 x 65

            Invocation de Dieu. Grandiloquence de la composition et des sentiments. Pyramide

 

 

 

 

 

 

CHAGALL Marc, 1887-1985    dessin 1930before-the-death-blind-isaac-bless-his-second-son-jacob-rebecca-told-him-to-make-it-for-his-1956.jpg

            Autre geste de bénédiction, comme reconnaissance de l’enfant prodigue chez Rembrandt,  

 




 

 

 

 

 


3 Le complot de Rebecca

 


 isaac_blessing_jacob_gioachino_assereto_1640 ermitage.jpg

 Gioachino ASSERETO   1600-1649 Gènes

130x178   1640 Ermitage

peinture caravagesque mais maniérisme qui consiste à renverser la scène, Jacob réduit à une marionnette, qui est à gauche ?

 

 

 

 


Isaac's Blessing Giovanni Langetti 1625-76.jpg


 Giambattista LANGETTI 1625 1676 Venise

Peintre caravagesque

Huile 104x125  coll. Privée

            Jacob enfant semble pris entre ses parents, en fait Rebecca dirige tout

 

 

 

 

 


UNE AUTRE BENEDICTION


Genèse Chapitre 48 Cette fois c’est Jacob qui va mourir, il donne sa bénédiction aux 2 fils de Joseph, mais il choisit d’avantager le cadet Ephraïm, au détriment de l’aîné, Manassé.   

13Joseph prit ses deux fils, Ephraïm à sa droite, donc à la gauche d'Israël, et Manassé à sa gauche, donc à la droite d'Israël. Il les approcha de lui. 14Israël tendit sa main droite et la posa sur la tête d'Ephraïm qui était le cadet, et sa main gauche sur la tête de Manassé. Il avait interverti ses mains, puisque Manassé était l'aîné.  

17Joseph vit que son père avait posé la main droite sur la tête d'Ephraïm et cela lui déplut. Il saisit la main de son père pour la détourner de la tête d'Ephraïm vers celle de Manassé. 18« Pas ainsi, mon père, lui dit-il, car c'est celui-ci l'aîné. Pose ta main droite sur sa tête. » 19Mais son père refusa en disant : « Je sais, mon fils. Je sais que lui aussi deviendra un peuple, lui aussi sera grand. Pourtant son petit frère sera plus grand que lui, et sa descendance sera plénitude de nations. »

 

Vitrail hollandais 16e ? Jacob bénit Manassé et EphraïmART361016benediction par Jacob vitrail hollandais.jpg

Les mains sont croisées pour privilégier Ephraïm qui est mis au premier plan et coloré

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by artbiblique
commenter cet article

commentaires