Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 08:34

 

Avant la fête de la Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue, l’heure de passer de ce monde au Père, lui, qui avait aimé les siens qui sont dans le monde, les aima jusqu’à l’extrême... Jésus se lève de table, dépose son vêtement et prend un linge dont il se ceint. Il verse ensuite de l’eau dans un bassin et commence à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. (Jn 13,1-5)

 

MISE EN SCENE DU LAVEMENT DES PIEDS

 

       La relation entre Jésus et Pierre              

 

1200; miniature sur parchemin; manuscript KB 76 F 5; Koninklijke Bibliotheek, The Hague.jpg                 Maître du Livre de Raison (Hausbuchmeister, actif entre 1475 et 1490) le lavement des pieds. Panneau gauche d’un retable de la Passion du Christ. Vers. 1475. Berlin, Gemäldegalerie..jpg

 

  Miniatures médiévales

Gauche: 1200; miniature sur parchemin; manuscrit KB 76 F 5; Koninklijke Bibliotheek, The Hague
Droite:
Maître du Livre de raison

Double dialogue, la leçon donnée par Jésus, et la réponse enthousiastes de Pierre qui veut qu’on lui lave aussi la tête

 

Réaction de Pierre qui ne supporte pas l’idée de voir son maître s’abaisser ainsi devant lui : Toi, Seigneur, me laver les pieds! Pierre se recroqueville, retient le bras de Jésus et rentre les pieds sous son banc.


 

Le service

 

tinoret wga.jpg

 

 Le Christ lavant les pieds de ses disciples ;  Le TINTORET ; C. 1547-49  huile sur toile ; Museo del Prado, Madrid

L’évangile dit que c’est au cours du repas que Jésus lave les pieds, ici il semble plutôt terminé, les apôtres sont affalés, l’un enlève ses chausses de manière triviale, et dans un coin sombre, Jésus lave les pieds de Pierre, Jésus s’abaisse, Pierre refuse mollement. Le fait de mettre la scène principale dans un coin, correspond bien à l’idée du service des frères, fait par amour dans la discrétion.

 
L’attitude des apôtres    

 

germanique inconnu le lavement des pieds. Panneau de retable Mayence. Vers 1400 Germanisches Nationalmuseum..jpg

 

Panneau de retable par un anonyme .Mayence. Vers 1400   Germanisches Nationalmuseum

 On retrouve Pierre et Jésus au centre mais ce sont les attitudes des apôtres qui sont originales. Il sont surpris et discutent, on retrouve une gestuelle pour exprimer la surprise, le scandale, comme apôtres dans Cène de Léonard.  A gauche Judas sans auréole,  avec sa bourse, s’essuie le pied déjà lavé, on voit son talon levé, citation du Ps 41 présente dans le texte de Jean «Celui qui mangeait le pain avec moi, contre moi a levé le talon » Jean 13, 18 

 

Ford Madox Brown 1852 116 133 tate.jpg

 

Le Christ lavant les pieds de Pierre;  FordBrown ; 1852-56  huile sur toile, 116 x 133 cm ; Tate Collections

Personne ne parle, le temps des discussions est passé, Pierre est lourd de réflexion et de prière, il ferme les yeux, Jésus agit, derrière les apôtres regardent, Judas (bourse) se prépare à gauche. Réalisme des figures et gestes mais  le lavement au centre devient ungeste quasi rituel

 

Images Symboliques   

 

ob_f1078859a443c60d2c1efc9d8c8af22e_arcabas-lavement-pieds.jpgArcabas né en 1926

Le geste est plus important que le visage, car l’action révèle Dieu

 

 

 

lavement-des-pieds S Koder.jpg

 

 

 

 

 

 

Sieger  Koder prêtre allemand  né en 1925 peintre et écrivain

La présence du Christ est certaine dans le pain et le vin, mais tout aussi réelle dans l’eau du service des frères, Jésus disparaît, il n’est que service

 

 

 

 

sergio Ferro.jpgSergio Ferro peintre michelangelesque, brésilien né en 1938, exilé en France,

La scène se réduit au geste, mais la flamme renvoie à une autre scène, Moïse et le buisson ardent, il faut se déchausser car Dieu est présent dans le service du frère

 

 

 

 

 

 

 

 

La relation entre la dernière Cène et le lavement des pieds est étroite puisque l’une remplace l’autre dans l’évangile de Jean.

Mais l’association de la Cène avec d’autres récits des Evangiles, existe aussi

 

début du XIIè. Ecole d’Italie du sud. Salerne Museo Diocesano di San Matteo..jpg


Lavement

Ivoire  début du XIIè. Ecole d’Italie du sud. Salerne Museo Diocesano di San Matteo

Table et groupe à l’antique, certaine différenciation des apôtres, gestes conventionnels de Judas et Pierre qui sont ainsi opposés
.

Le repas de la Pâque 

langeais.jpg

tapisserie de Langeais 16e

La partie droite de la tapisserie concerne Moïse. La grande scène représente le repas pascal, celui que les Hébreux prennent avant de quitter l'Egypte, le repas de la libération, de l'Exode. Ils sont prêts à partir, sandales, manteaux, ceintures nouées et bâtons, un homme enfile sa guêtre ...  ils mangent debout comme des gens pressés, sur la table l'agneau qui a été sacrifié pour ce passage (=pâque) et des herbes amères (pour se souvenir du temps de l'esclavage), et Moïse au centre est représenté comme le Christ, l’homme à la guêtre est évidemment une allusion au lavement des pieds.

 

L’onction de Béthanie

       mmw_10b23_480r_min.jpg  Miniature flamande du 13e sur Matthieu ch 27

Cène avec consécration, on y ajoute Marie de Béthanie qui verse le parfum, double rapport puisque Judas proteste contre ce geste inutile et cher, et annonce de la mort-résurrection du Christ par le geste de Marie.

 

 

 

 

 

 

 

 

La pèche miraculeuse

La pèche miraculeuse,  Anonyme, 257 x 336 cm,  Musée des beaux-arts Valencela_peche_miraculeuse_-_257_x_336_cm_-_c_musee_des_beaux-arts_et_d_archeologie_de_valence.jpg

Il s’agit de la version de  Jean , qui se passe après la résurrection, on voit la pêche au fond, mais l’accent est mis sur le partage du poisson grillé avec Jésus vivant, cela  devient un repas eucharistique

 

 

 

 

 

 

Les noces de Cana

vouet.jpg

           La dernière cène; Simon VOUET; 1615-20 huile sur toile ; Palazzo Apostolica, Lorette

Le second plan est celui de la cène avec Judas et Jésus mais le premier plan est celui de Cana, la cruche d’eau, le serviteur et le maître des cérémonies

Cana est vu comme annonce du Royaume, le vin du miracle est celui de la Nouvelle alliance.

 

 

 

 

 

 

 

 

tintoret multiplication.jpg

 

 La multiplication des pains 

Dernière Cène,  Tintoret, San Polo, Venise, 1570

Mise en scène audacieuse d’une des nombreuses Cènes du Tintoret, pendant le dernier repas  Jésus distribue le pain, mais comme un vrai pain et non pas comme une hostie de communion, et  deux  apôtres le donne à  un malade, et à un enfant, la cène devient la multiplication des pains. Ce tableau correspond à une  commande d’une confrérie religieuse inspirée par la Charité.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by artbiblique
commenter cet article

commentaires