Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 09:03
SAMUEL OINT DAVID

Cette année sera consacrée à David , nous commençons par son onction par le prophète Samuel (Premier livre de Samuel chapitre 16)

1Le SEIGNEUR dit à Samuel : « Vas-tu longtemps pleurer Saül, alors que je l’ai moi-même rejeté, et qu’il n’est plus roi d’Israël ? Emplis ta corne d’huile et pars. Je t’envoie chez Jessé le Bethléémite, car j’ai vu parmi ses fils le roi qu’il me faut. » 2Samuel dit : « Comment puis-je y aller ? Si Saül l’apprend, il me tuera. » Le SEIGNEUR dit : « Tu prendras avec toi une génisse et tu diras : “Je viens pour offrir un sacrifice au SEIGNEUR.” 3A l’occasion du sacrifice, tu inviteras Jessé. Alors je te ferai savoir moi-même ce que tu dois faire ; tu donneras pour moi l’onction à celui que je t’indiquerai. »

4Samuel fit ce que le SEIGNEUR avait dit, il arriva à Bethléem, et les anciens de la ville vinrent en tremblant à sa rencontre. On dit : « C’est une heureuse occasion qui t’amène ? » 5Il répondit : « Oui. C’est pour sacrifier au SEIGNEUR que je suis venu. Sanctifiez-vous et vous viendrez avec moi au sacrifice. » Il sanctifia Jessé et ses fils et les invita au sacrifice.

6Quand ils arrivèrent, Samuel aperçut Eliav et se dit : « Certainement, le messie du SEIGNEUR est là, devant lui. » 7Mais le SEIGNEUR dit à Samuel : « Ne considère pas son apparence ni sa haute taille. Je le rejette. Il ne s’agit pas ici de ce que voient les hommes : les hommes voient ce qui leur saute aux yeux, mais le SEIGNEUR voit le cœur. » 8Jessé appela Avinadav et le fit passer devant Samuel, mais Samuel dit : « Celui-ci non plus, le SEIGNEUR ne l’a pas choisi. » 9Jessé fit passer Shamma, mais Samuel dit : « Celui-ci non plus, le SEIGNEUR ne l’a pas choisi. » 10Jessé fit ainsi passer sept de ses fils devant Samuel, et Samuel dit à Jessé : « Le SEIGNEUR n’a choisi aucun de ceux-là. »

11Samuel dit à Jessé : « Les jeunes gens sont-ils là au complet ? » Jessé répondit : « Il reste encore le plus jeune : il fait paître le troupeau. » Samuel dit à Jessé : « Envoie-le chercher. Nous ne nous mettrons pas à table avant son arrivée. » 12Jessé le fit donc venir. Il avait le teint clair, une jolie figure et une mine agréable. Le SEIGNEUR dit : « Lève-toi, donne-lui l’onction, c’est lui. » 13Samuel prit la corne d’huile et il lui donna l’onction au milieu de ses frères, et l’esprit du SEIGNEUR fondit sur David à partir de ce jour. Samuel se mit en route et partit pour Rama.

Les Juifs de Doura Europos en Syrie ont représenté cette scène vers 250 ap.JC . Mise en scène très hiératique avec frontalité des personnages et importance de Samuel par rapport à David qui n’est qu’un d’entre ses frères

 

 

Une mise en scène qui prend un sens plus que religieux

 

Au Moyen Age la scène est très stéréotypée

Duo entre Samuel et David, la corne renversée sur la tête, le berger et sa houlette

 Psautier, tempera et or sur parchemin, après 1205, Paul Getty

 

dessin faire.JPG                  gravure david1.jpg

 

 

David est oint, gravure sur bois, extraite d’un ouvrage de Martin Luther n°1563 LuthB., publié en 1563 ; Pitts Theology Library, Emory University, Atlanta

 21englis.jpg

 

Minature anglaise, Livre des Psaumes de 1150; Nero C. IV , British Library

 

Certaines images montrent que David est un berger qui protège son troupeau, chèvres et mouton en tuant le lion, par là il mérite de protéger son peuple

En bas pendant l’onction : le père pleure, il donne son fils à Samuel

 

 

 

 

 

 

Bible historiée, Utrecht 1430

 

 

miniature couronne.jpg

 

 

David enfant roux, Samuel oint mais avec crème et non huile  un frère apporte la couronne,  on voit que cette mise en scène est en relation avec les sacres royaux comme celui de St Louis et que Napoléon reprendra aussi. Mais le puits de gauche renvoie à contexte baptismal

 

sacre_st_louis.jpg 

Sacre  de Louis IX Enluminure du XIII° siècle (vers 1280)

 

LES IMAGES DES 16e au 19e s.

 

De la mythologie renaissance à la simplicité romantique

 

L41-Samuel.jpg

 

 Raphaël

Loges de Raphaël, 1518, fresque

 Pose de David traditionnelle en berger

Contexte antique avec vêtements, et autel pour sacrifice

Symétrie d’ensemble avec ouverture vers ciel

 

Apparition de rapports psychologiques avec les frères envieux de la préférence que Dieu vient d'accorder à leur frère : quatre d'entre eux préparent le sacrifice, tandis que les trois autres se tiennent près de leur père. 

 

Véronèse

L’onction de David, Veronese, 1555 Vienne 150 x 250 cm

 

1280px-The_Anointing_of_David_-_Veronese_1555 Vienne 150x250.jpg

Mise en scène théâtrale avec panneau central noir et 2 paysages latéraux  Contexte antique avec vase, autel, animaux pour sacrifice, ville…

Foule d’hommes et femmes sans relation avec sujet, un homme disparaît derrière femme à l’enfant, vêtements somptueux… une fête

Trapèze central mais les 2 personnages extrêmes,   Diagonales forment triangle sur David

David et Samuel au centre, préparation par une jeune femme, eau ou huile ? purification , image du baptême ?

David attend, un enfant traité comme féminin

Somptuosité de cette scène mais David y est un peu perdu, la parie de droite peut être lue comme riches d’images païennes avec les chèvres, le taureau, Cérès tenant Cupidon ?   

Mélange de l’histoire biblique et mythologique dans ce temps de la Renaissance

 

Matia Preti 1613 – 1699 vente Christie’s

 

matia Preti.jpg

Contexte hébraïsant antique, simple et pastoral, couleurs terre

Centralité de David avec lumière qui joue sur les plans, et jeu des lignes de force

David un enfant brun, un genou en terre, vêtement de berger, fronde au sol, agneau du sacrifice allusion christique

Les frères à gauche, dehors, attitudes variées

A droite, la maison avec reste famille

Opposition vieillesse de Samuel à jeunesse de David

 

 

Barias

Félix-Joseph Barrias ; L'Onction de David par Samuel 1842, Petit Palais

 

12  Samuel David.jpg

Une mise en scène solennelle qui oppose la lumière et l’ombre. Au centre un vieillard drapé à l’antique verse le contenu d’une corne sur la tête d’un enfant à peine couvert d’un pagne et d’une peau de mouton.  

Le cadre est celui d’une ville antique abstraite, une  architecture de lumière et d’ombre. La scène est construite à partir du fond vers le centre.  

Assis à gauche le vieux Jessé est surpris mais serein, autour de Samuel les fils rejetés forment cercle et leurs regards en disent long sur leur fureur, l’un désigne le bâton de David pour indiquer que ce n’est qu’un simple berger.

La pose, le geste, les yeux de Samuel tournés vers le ciel… la scène renvoie au baptême de Jésus , rapprochement de 2 élections divines

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by artbiblique